Deuxième lettre adressée aux consacrés et consacrées en quête des signes de Dieu, "Toujours en route, avec cette vertu qui est celle du pèlerin : la JOIE"

Chers frères et sœurs,

Poursuivons dans la joie le chemin de l’Année de la vie consacrée, afin que notre cheminement soit déjà un temps de conversion et de grâce. Par la parole et par sa vie même, le Pape François continue à nous montrer la joie et la fécondité qu’apporte une vie vécue selon l’Evangile et en même temps nous invite à agir et à être « Eglise en sortie » selon une logique de liberté.

Il nous demande de laisser derrière nous « une Eglise mondaine qui se drape de spirituel ou de pastoral » et de respirer l’air pur de l’Esprit Saint qui nous évite de rester centrés sur nous-mêmes, cachés sous une apparence religieuse, vide de Dieu. Ne nous laissons pas dérober l’Evangile ! ».

La vie consacrée est un signe des biens à venir dans la cité humaine, en exode le long des sentiers de l’histoire. Elle accepte de se mesurer à des certitudes provisoires, des situations nouvelles, des provocations, en un processus continu avec les insistances et les passions que lance l’humanité contemporaine. Dans une telle attitude de vigilance elle garantit la recherche du visage de Dieu, vit la ‘’sequela ‘’ du Christ, se laisse guider par l’Esprit pour vivre dans l’amour du Royaume, dans une fidélité créative et une prompte action. L’identité des pèlerins et des orants in limine historiae lui appartient intimement.

Cette lettre veut donner à tous les consacrés et consacrées ce précieux héritage, les exhortant à demeurer, d’un cœur ferme, fidèles au Seigneur (cf. Ac 11, 23) et à persévérer dans ce chemin de grâce. Nous voulons lire ensemble en synthèse, les étapes accomplies durant ces cinquante dernières années. En ce travail de mémoire, le Concile Vatican II émerge comme un élément d’importance absolue pour le renouveau de la vie consacrée. L’invitation du Seigneur résonne pour nous : Arrêtez-vous sur les routes et voyez, renseignez-vous sur les chemins de jadis, quelle était la voie du bien ? Suivez-la et vous trouverez le repos pour vos âmes (Jér. 6,16).

A ce stade, chacun peut reconnaître les semences de vie qui, déposées dans un cœur bon et généreux (Lc 8,15) ont été fécondées ou celles qui, le long des routes, sur les pierres ou parmi les ronces, n’ont pas donné de fruits (cf Lc 8, 12-14)

S’ouvre alors la possibilité de poursuivre le chemin avec courage et vigilance pour oser des choix qui honorent le caractère prophétique de notre identité mode spécial de participation à la fonction prophétique du Christ, communiquée par l’Esprit à tout le Peuple de Dieu afin que soit manifestée aujourd’hui « la grandeur prééminente de la grâce victorieuse du Christ et l’infinie puissance de l’Esprit Saint qui opère dans l’Eglise »

Scruter les horizons de notre vie et de notre temps, par une attention vigilante. Scruter la nuit pour découvrir le feu qui illumine et guide, scruter le ciel pour reconnaître les signes porteurs de bénédictions sur notre pauvreté. Veiller avec vigilance et intercéder, fermes dans la foi.

Le temps est venu de donner raison à l’Esprit qui crée : « Dans notre vie personnelle, dans notre vie privée, le Pape François nous rappelle que l’Esprit nous pousse à prendre un chemin plus évangélique. Ne résiste pas à l’Esprit Saint : c’est cette grâce que je désirerais que nous demandions tous au Seigneur ; la docilité à l’Esprit Saint, à cet Esprit qui est en nous et qui nous fait avancer sur la route de la sainteté, cette sainteté si belle de l’Eglise. La grâce de la docilité à l’Esprit Saint ».

Cette lettre trouve sa raison d’être dans l’histoire de la grâce abondante vécue dans l’Eglise par les consacrés et consacrées tandis que, en toute franchise, elle invite au discernement. Le Seigneur est vivant et agissant en notre histoire et il nous appelle à la collaboration et au discernement choral, pour de nouvelles manifestations d’un prophétisme au service de l’Eglise, en vue du Règne qui vient.

Revêtons-nous à nouveau des armes de la lumière, de la liberté et du courage de l’Evangile, pour scruter l’horizon, y reconnaître les signes de Dieu et leur obéir. Par une option évangélique audacieuse ?, osez, à la manière de l’humble et du petit.

(…)

A lire en document joint :   

SCRUTATE Vie Consacrée 2015